You are here
Home > Essais > Essai Ford Mondeo, la technologie à l’âge de la simplicité

Essai Ford Mondeo, la technologie à l’âge de la simplicité

ford mondeo essai

Très attendue, la nouvelle Ford Mondeo cultive l’esprit familial. Confortable et rassurante, elle a aussi la délicatesse d’offrir des fonctions high-tech simples à utiliser.

Si les stylistes de Ford ont eu tendance à forcer un peu le trait de la face avant de certains modèles récents comme la Fiesta, cette Mondeo de quatrième génération opte pour un peu plus de sagesse dans sa face avant. L’ensemble se montre équilibré, homogène et ses traits étirés rappellent les courbes sportives d’une certaine Tesla S.
A bord, la finition est sérieuse, sans reproche. L’instrumentation paraît complexe à première vue mais elle bien organisée, en trois parties, et on y trouve vite ses repères. Toujours aussi spacieux, l’intérieur de la Mondeo est particulièrement généreux au niveau du coffre et des places arrière.
On remarque d’ailleurs, à cet endroit, l’arrivée de ceintures dotées d’airbag. Déjà présent chez Mercedes, ce type de coussin gonflable se déploie grâce à une cartouche d’air logée sous le siège. En cas de choc, le sac, replié dans une doublure de la ceinture, se gonfle et répartit la pression de la ceinture sur le thorax des occupants.

ford-mondeo-2

Sync2, cap vers la simplicité

Depuis quelques années, les enquêtes de satisfaction mettent en évidence le même problème chez les familiales : les clients se plaignent de ne pas comprendre comment fonctionne leur système de navigation ou la reconnaissance vocale. Ils interprètent ces problèmes comme des défauts de la voiture. Ford est un des premiers constructeurs à prendre en considération cet écueil avec son nouveau système multimédia Sync 2. Ici, pas de fonctions trop élaborées comme sur le système AppLink présent sur d’autres Ford destinés à une clientèle plus jeune, le dispositif fait passer la simplicité avant la course aux nouvelles fonctionnalités.
Les mordus de technologie seront déçus mais la majorité des conducteurs de ce type de berline, souvent plus âgés que la moyenne, y trouveront certainement leur compte.

ford-mondeo-7
Sync 2 repose sur un écran tactile de 8 pouces, ses menus s’articulent autour de quatre thématiques aux couleurs distinctes : musique, navigation, climatisation et téléphonie. Rien de révolutionnaire mais c’est très clair et les fonctions se commandent avec aisance à la voix grâce à une bonne interprétation de la voix. La grande Ford peut d’ailleurs trouver le restaurant le plus proche en lui disant « j’ai faim » ou lancer la navigation vers une adresse épelée d’une traite.
Les plus technophiles apprécieront également une fonction de partage réseau qui permet de brancher une clé 3G sur le port USB et de partager cette connexion via Wifi dans l’habitacle.

Assistance au stationnement moins évidente

La Mondeo profite d’un système d’aide au stationnement, gérant automatiquement la direction lors des créneaux. Il fonctionne avec des manœuvres parallèles et perpendiculaires. C’est plutôt efficace mais sa prise en main reste moins évidente que les fonctions multimédia. Lors de cet essai, nous avons pu constater de manière étonnante que les personnes n’ayant jamais utilisé ce type d’automatisme n’ont pas réussi à le faire fonctionner.

ford-mondeo-3

Rassurante et agile

Au volant, la familiale offre une excellente tenue de route, elle ne sourcille pas dans les virages et se montre nettement plus agile que la précédente génération, tout en conservant un très bon niveau de confort. La motorisation diesel 2 litres 150 chevaux montre un bon agrément, mais elle reste limitée par des rapports plutôt longs. La version essence 1,5l Ecoboost (160 chevaux) se montre plus enthousiasmante, toujours prête à répondre aux sollicitations du conducteur, même en sixième, avec un apétit à peine plus important que le diesel. Ce bloc moteur conserve en revanche le même grondement que les autres blocs essence Ecoboost, lorsqu’il est sollicité énergiquement.

Pleine de qualité et bien pensée, la Mondeo n’a pas de vrai faiblesse mais la concurrence est rude face à elle. Des références comme la Volkswagen Passat et la Peugeot 508.

Laisser un commentaire

Top